TIC l’un des outils qu’à l’Afrique pour rattraper le train en marche vers un développement durable


Par Alice SINDAYIGAYA

L’Afrique a décidé de célébrer la journée africaine des sociétés de l’information, tout les 7 décembre de chaque année pour marquer l’importance qu’ont les TIC dans le développement de l’Afrique et surtout que les TIC ont été marqués comme un des axe pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement .

Le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication
(NTIC) a constitué un fait majeur de la deuxième moitié du 20ème siècle. La révolution technologique marquée par la convergence entre l’informatique, les télécommunications

et l’audiovisuel, est un facteur déterminant de la croissance actuelle des pays développés.

En effet, fortement créatrice d’emplois nouveaux, la révolution numérique aura dans les
prochaines décennies un impact économique et socioculturel considérable. Bien au-delà
des secteurs déjà cités des télécommunications et de l’audiovisuel, elle a un effet
majeur dans les domaines de la santé, des transports, du commerce, de l’environnement, de l’éducation, de l’agriculture, de la gouvernance, et de la réduction de
la pauvreté, etc.

Plus que les précédentes révolutions industrielles, l’ère numérique peut constituer une
opportunité pour les pays en développement en leur offrant des possibilités et des outils
extrêmement puissants pour l’amélioration des conditions de vie de leurs populations.
Conscientes du rôle capital des NTIC dans la réalisation des buts/objectifs du nouveau
millénaire, les Nations Unies encouragent de par le monde les politiques favorisant leur
promotion et vulgarisation. Lors du Sommet du Millénaire de Septembre 2000 à New
York, les Chefs d’État et de Gouvernement du monde entier ont adopté la Déclaration
du Millénaire dans laquelle la place des NTIC comme moteur de développement a été
fortement renforcée.

C’est dans cette optique que le Burundi a célébré ce 11/12/2009 cette journée des sociétés d’information en Afrique, elle a été matérialisé par la validation des données d’une enquête sur les indicateurs TIC au Burundi. Les indicateurs TIC étant un matériel essentiel pour les investisseurs dans ce domaine d’une part et pour le gouvernement d’autre part pour une bonne canalisation de sa politique de développement des TIC.

Toutes fois cette journée a été marquée par le lancement le 7/12/2009, par un des opérateurs de téléphonie mobile (ECONET Wireless) d’un téléphone solaire ce qui coïncidé également au lancement des négociations de Copenhague sur le changement climatique. Ce model de téléphone pourra aider les Burundais les moins servie par l’électricité (ce qui est un frein majeur pour le développement des TIC selon l’enquête sur l’indicateur des tic au Burundi) a être plus joignable et il pourra contribuer également à la sauvegarde de l’environnement et à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelable au Burundi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s